Régions des 5 continents participent au Sommet de l’ORU Cartagena de Indias

Plus de 200 représentants de 65 gouvernements régionaux ont participé au Sommet de l'ORU-FOGAR entre le 1 et 3 Septembre 2014, qui a eu lieu à Cartagena de Indias (Colombie). Avec la réception du gouverneur de Bolivar, Juan Carlos Gossain et la Fédération Nationale des Départements de la Colombie, dans la ville coloniale historique de plusieurs rapports ont été examinés lors d'un sommet qui a été intitulé «La décentralisation accélère le développement" avec un œil vers le débat sur la localisation Post-2015 des objectifs du développement des Nations Unies.

L'événement a commencé avec le Bureau et l'Assemblée de l'ORU-FOGAR qui a réélu comme président au préfet de l’Azuay, Equateur, Paul Carrasco, accompagné par le Président du Conseil régional de Rabat, Abdelkébir Berkia comme premier vice-président.

Les deux ont présenté un plan de travail qui a l'ambition de faire ORU-FOGAR devenir une organisation véritablement mondiale, en cherchant à renforcer la présence en Asie et dans le reste des continents.

L’incorporation au Bureau de l’ORU-FOGAR du vice-président de la région Rhône-Alpes, France, Bernard Soulage, et du gouverneur de Santa Fe, Argentine, Antonio Bonfatti, a été approuvée sous le cadre de l'accord de relation avec UCLG. L'Assemblée du ORU-FOGAR a également approuvé accepter les demandes d'admission des nouveaux membres de l’ARDCI (Côte-d'Ivoire), Conseil Régional du Sud Comoé (Côte-d'Ivoire), Association des Conseils Départementaux de la République du Paraguay, Région de Bélier (Costa d'Ivoire), Conseil Régional des Hauts-Bassin (Burkina Faso), Champagne-Ardenne (France), Gouvernement de Bolivar (Colombie), Gouvernement Autonome et Décentralisé de la Province de Morona-Santiago (Équateur), Conseil des Gouverneurs du Kenya et le Gouvernement de la Province de Cotopaxi (Equateur). L’Assemblée a également ratifié la responsabilité de Carles Llorens comme secrétaire général de l'organisation.

Avec la participation de représentants du PNUD et ONU-Habitat, le Sommet a été reconnu comme une Consultation de Localisation de l’Agenda du Développement Post-2015. Les gouverneurs, avec un fort discours du Président de l'ORU-FOGAR, Paul Carrasco, voulaient souligner aux représentants de l'ONU l'importance d'une approche territoriale du développement et la nécessité de décentralisation. Carrasco a défendu l’appel pour que les gouvernements nationaux partagent le pouvoir politique et donnent des capacités aux gouvernements intermédiaires.

Les représentants des différentes régions qui ont participé au Sommet ont signé une lettre rédigée au président de la République de Colombie pour transmettre leur soutien au processus de paix, en soulignant leur conviction que la paix peut être construite à partir du territoire.

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2021