Les régions prennent position au HLPF de l'ONU

Les régions et les organisations régionales ont pris un rôle très actif au High-Level Political Forum (Forum politique d’haut niveau) qui s'est tenu à New York du 9 au 18 juillet. Le HLPF (https://sustainabledevelopment.un.org/hlpf/2018) est la plate-forme créée par les Nations Unies pour assurer le suivi de l'Agenda 2030. C'est le moment où les États centraux rendent compte de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable. D’ailleurs, c’est un espace dans lequel, ces dernières années, les gouvernements locaux et régionaux ont pris position. 

Le 13 juillet, le nrg4SD a organisé avec l'OCDE une manifestation parallèle intitulée « Localizing the SDGs: regional governments paving the way ». Selon Natalia Vera, secrétaire générale du nrg4SD, l'événement parallèle a été l'occasion de renforcer la coalition internationale d'acteurs en faveur de l'implication des régions dans le débat sur l'ODD. L’évènement a compté avec la participation des gouvernements régionaux de la Flandre, de la Catalogne, du Pays Basque, de la Lombardie, du Paraná, du Sud du Danemark et de la province argentine de Cordoba, en plus du soutien de la CRPM, de l'ORU Fogar et du PNUD Art. Ce fut l'occasion de recouper le contenu du document de l'OCDE « Territorial Approach to SDGs », qui encourage les états centraux à s'engager avec les régions, avec le rapport du nrg4SD « Regional governments paving the way », élaboré avec l'Université Strathclyde Glasgow, et qui souligne que les ODD peuvent être le cadre le meilleur et le plus propice aux politiques de développement territorial.

Certaines des conclusions du rapport du nrg4SD, qui va au-delà de la cartographie du travail des régions dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030 et de l'identification des expériences dans ce domaine, méritent l'attention. On y souligne que l'exercice de l'application de l'ODS aide à structurer les gouvernements régionaux et à créer une nouvelle gouvernance. Le rapport a noté les différentes réponses à la mise en œuvre, ainsi que l'ambition de certains gouvernements régionaux dans la mise en œuvre de l'agenda. Il a été souligné que, loin du conditionnement fréquent des mandats électoraux, la mise en œuvre était considérée comme un processus de projection à long terme. On a aussi fait référence au manque de ressources financières et à un manque général d'indicateurs pour mesurer la mise en œuvre. Le rapport se termine en recommandant que les régions aient des partenaires, tels que les universités, les secteurs économiques, les ONG, ainsi que la participation à des réseaux internationaux tels que le nrg4SD ou l’ORU Fogar.

Le 16 juillet, le Forum des Gouvernements Locaux et Régionaux s'est tenu pour présenter le cadre de mise en œuvre des ODD, en accordant une attention particulière au fait qu'au cours de la prochaine décennie, ils continueront à se déplacer de la campagne vers la ville. Le Forum a noté qu'en 2018, le nombre de régions du monde participant aux Révisions Nationales Volontaires continuait d'augmenter. En 2018, 48 pays ont fait état d'actions locales et régionales dans leurs rapports respectifs. Il a toutefois été noté qu'il reste encore un long chemin à parcourir et un engagement a été pris de continuer à travailler pour qu'en 2019 de nombreuses autres régions soient impliquées dans les Révisions de 2019. Au Forum, l’ORU Fogar était représentée par le nrg4Sd, le Président de Gossas (Sénégal), Adama Diallo et Marian Elorza, Secrétaire Générale pour l'Action Extérieure du Gouvernement Basque.

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020