Les Régions approuvent l’accélération de la réalisation des ODD lors du HLPF des Nations Unies

Les différents membres de l’ORU Fogar qui ont participé au Forum Politique de Haut Niveau pour le développement durable (HLPF) des Nations Unies, ont confirmé leur engagement à mettre en œuvre l’Agenda 2030 et ont soutenu l’appel du secrétaire général de l’ONU à encourager des actions qui accélèrent la réalisation des ODD.  

Le HLPF est la réunion annuelle organisée par les Nations Unies chargée d’examiner le progrès de l’Agenda 2030 du développement durable. Elle se focalise sur un thème différent chaque année et sur l’examen d’un volet spécifique des Objectifs de Développement Durable (ODD). Le HLPF de 2020 a débuté le mardi 7 juillet et s’est terminé le 16 juillet 2020. En 2020 le thème sélectionné était « Accélérer le rythme des actions et des transformations : concrétiser la décennie d’action et de résultats pour le développement durable ». A l’occasion de cette rencontre et pour la première fois, 50 pays ont présenté leur analyse nationale sur la base du volontariat au HLPF.

Dans le cadre du HLPF, la Journée des Gouvernements Locaux et Régionaux s’est célébrée le 10 juillet et a pu compter sur la présence notable de membres de l’ORU Fogar. Lors de l’inauguration de l’évènement, le conseiller catalan Bernat Solé a affirmé que les gouvernements locaux et régionaux tiennent un rôle irremplaçable pour d’atteindre les Objectifs de l’Agenda 2030 et s’est montré en faveur « d’un système actualisé de gouvernance locale et d’une coopération multilatérale solide ». Pablo Jurado, le représentant de CONGOPE, les gouvernements provinciaux d’Equateur, a expliqué que « les gouvernements centraux doivent comprendre que la solution à leurs problèmes dépend de la bonne articulation entre les gouvernements locaux et régionaux ». Luis Mariano Fernández, secrétaire général de ZICOSUR a expliqué que la crise du COVID-19 a nécessité la prise en charge de la situation urgente, mais qu’il faut reprendre l’Agenda 2030 comme « feuille de route pour la reconstruction et la transformation postérieurement ». Le président de l’ARDCI, les régions de la Côte d’Ivoire et le ministre de la Santé, Eugène Aka Aoulé a affirmé que pour être plus « résilients face à des situations telles que cette pandémie, il est nécessaire de renforcer les régions ». 

Le 13 juillet, durant le Forum des Gouvernements Locaux et Régionaux, le président de l’ORU Fogar Abdessamad Sekkal a réitéré toutes ces propositions. Il a expliqué que, bien que le rôle des régions soit entièrement reconnu en ce qui concerne la mise en œuvre des trois agendas mondiaux (ODD, Accords de Paris, Nouvel Agenda Urbain), il leur manque régulièrement des compétences et des moyens financiers. « Cela est, a-t-il affirmé, le véritable défi de gouvernance qui s’observe de manière plus accentuée encore dans les régions et les territoires des pays du Sud, où le processus de décentralisation n’est pas achevé, et où des mécanismes compliqués entravent le transfert effectif des ressources financières et du personnel qualifié ».

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020