Nous avons commencé un nouveau chemin vers le Développement Durable

L'Agenda 2030 pour le Développement Durable est sans doute l'une des initiatives les plus ambitieuses de l'Organisation des Nations Unies. Et également de l'ORU FOGAR. Notre Organisation des Régions Unies n’arrêtera pas un seul moment de s’impliquer dans un engagement de telle importance pour notre planète et pour la population du monde. 

2016 est l'année où l’on s'engage définitivement dans la voie, pleine de défis, qui devrait conduire à un monde meilleur sans que personne ne reste en arrière. Et nous nous référons à une voie pleine de défis parce que dix-sept objectifs sont beaucoup d’objectifs, et ceux-ci incluent en plus 169 cibles. L'Agenda comprend de nombreuses dimensions qui ne seront pas faciles à atteindre. En même temps cependant c’est une occasion sans précédent pour les pays, les régions, les villes et les citoyens du monde entier de joindre leurs forces dans ce projet que nous partageons, qui nous appartient tous et dont tout le monde bénéficie.  

On a beaucoup parlé des Nations, des États Membres de l'ONU, comme les acteurs qui doivent mettre en œuvre l'Agenda 2030. Mais en fait, il existe un consensus qui assure que les gouvernements intermédiaires devraient jouer un rôle important dans la mise en œuvre et le suivi de nombreux objectifs. En particulier, nous voudrions mentionner l’ODS qui nous concerne directement. L´Objectif 11 fait référence aux "villes et communautés durables», et aux exigences d’urbanisation durable, d’aménagement du territoire, du logement, de l'accès des citoyens à des services appropriés, de la participation citoyenne ... C’est à qui, sinon à nous, de faire en sorte que les territoires soient «inclusifs, sûrs, forts et durables » ?

Afin de pouvoir participer comme il se doit et de déployer la force de nos intentions, nous exigeons un engagement international envers l’autonomisation des autorités régionales et des autres acteurs régionaux. Nous appelons à renforcer les institutions régionales, leurs capacités et compétences, pour faire progresser le processus de décentralisation. Nous devons également travailler à améliorer les outils et assurer un meilleur accès aux indicateurs régionaux fiables et de qualité, que nous permettent de suivre et d’évaluer les résultats de nos actions et leur impact sur le terrain de façon responsable.

Comme je l'ai déjà dit, cela n’est pas une tâche aisée ... Mais j’ai également souligné, et j’insiste, que l’ORU FOGAR et les régions du monde, nous travaillerons sans répit au cours de la période à venir. Je suis persuadé qu’il ne sera pas si difficile si nous, tous les acteurs territoriaux, coordonnons nos efforts et travaillons ensemble pour offrir notre contribution à cet engagement global. L’ORU déploiera de gros efforts pour promouvoir cette coordination.


Paúl Carrasco

Président de l'ORU Fogar

 


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020