Les gouvernements locaux et régionaux, meneurs des processus de développement économique local

L'Agenda 2030 de Développement Durable est un ensemble audacieux et transformateur de 17 Objectifs de Développement Durable incluant des aspects économiques, sociaux et environnementaux et exigeant l’application et la mise en œuvre universelle d’une approche intégrée. Par où commencer, sinon par les territoires avec l’engagement et le leadership des gouvernements locaux et régionaux ? 

Les territoires sont le lieu clé de réalisation. C’est là que les gouvernements locaux et régionaux peuvent jouer un rôle de catalyseur en tant que précurseurs et moteurs de processus efficaces de développement local, en favorisant l’autonomisation et en parvenant à un consensus sur le potentiel de développement du territoire, par le biais de vastes partenariats, d’actions coordonnées et de synergies. 

Au cours des dernières décennies, certains pays ont mis en place des réformes qui ont renforcé les processus de décentralisation, en redéfinissant le rôle et les fonctions des administrations publiques en tant qu’acteurs de développement des provinces et régions, notamment dans les domaines de l’investissement public, les infrastructures, la planification et l’aménagement territorial. Le progrès des processus de décentralisation et le transfert de compétences et ressources aux gouvernements infra-étatiques ont également contribué à la reconnaissance du besoin et des nouvelles responsabilités des différents niveaux de gestion publique dans le renforcement de la base économique des communautés locales, en faisant progresser leur capacités et leur potentiel endogène. À cela, il faut ajouter une reconnaissance de l’approche territoriale du développement en tant qu’un cadre visant à promouvoir l’articulation des actifs et acteurs territoriaux pour accroitre leurs opportunités. La décentralisation représente aussi la capacité des régions et territoires hétérogènes de formuler des stratégies de développement sur mesure afin de répondre à leurs besoins particuliers et prendre en main leurs destinées.  

Cette redéfinition des fonctions du secteur public, et notamment des administrations les plus proches des citoyens, reflète la transition d’un modèle de fonctionnement bureaucratique vertical et sectoriel vers un nouveau modèle de gestion horizontale et intégrée. Dans ce nouveau modèle de gestion publique, les gouvernements régionaux ont le rôle crucial de renforcer et optimiser les capacités endogènes des territoires dans une logique de coopération, et peuvent ainsi jouer un rôle crucial dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030.  

Initié en 2011, le processus de travail ouvert du Forum Mondial de Développement Économique Local, promu par le Programme de Développement des Nations Unies (PNUD) ensemble avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et plusieurs associations de gouvernements locaux et régionaux, a donné l’occasion aux gouvernements infra-étatiques et autres acteurs de contribuer au dialogue global sur le développement économique par le biais de l’échange d’expériences, l’élaboration de politiques et la promotion des actions conjointes entre une grande variété d’acteurs impliqués. Un espace de réflexion, qui ne se limite pas à analyser la façon dont on a fait les choses par le passé, mais qui plutôt exige une pensé créative et une analyse pratique sur la façon dont on peut définir de nouvelles solutions et parvenir à un développement durable en partant des territoires. Les forums ont reconfirmé l’importance d’une approche de bas en haut du développement économique qui émerge de l’inefficacité fréquente des politiques venues d’en haut pour stimuler le développement régional.  

Dans ce contexte, le rôle des gouvernements régionaux en tant qu’acteurs principaux du développement économique régional est réaffirmé: les régions peuvent stimuler significativement des économies productives et durables et promouvoir des sociétés inclusives. Comme les expériences de plusieurs coins du monde l’ont montré, comme par exemple le modèle européen, les régions sont importantes pour réduire les disparités territoriales, dynamiser les liens urbain-rural et favoriser la création d’emploi, la compétitivité des entreprises et la croissance économique durable. Les politiques associées, en fait, sont de plus en plus conçues et adoptés au niveau régional,  du fait de la reconnaissance de l’importance de la géographie et le contexte local pour l’efficacité et la durabilité des stratégies de développement. 

Comme il a été souligné lors du 3e Forum Mondial de Développement Économique Local, tenu à Turin, Italie, en 2015, il faut de nouveaux systèmes territoriaux reflétant une transition du modèle  bureaucratique vertical et sectoriel vers un nouveau modèle de gestion horizontale et intégrée pour essayer d’augmenter l’efficacité, ainsi que la rentabilité  sociale et des entreprises, et offrir un nouveau modèle de gestion. Un modèle centré sur les personnes et proche aux endroits où se trouvent les actifs et les talents qui permettent d’améliorer et optimiser les capacités endogènes des territoires.    

En 2017, d’abord le 2e Forum Régional de Développement Économique Local pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Tiquipaya, Bolivie, 27-30 de juin 2017), et puis le 4e Forum Mondial de Développement Économique Local (Praia, Cap Vert, 17-20 Octobre 2017) offriront l’occasion unique pour poursuivre l’analyse sur la façon dont les acteurs de la gouvernance locale et régionale peuvent intervenir dans les domaines clé du développement territorial pour remédier à l’inégalité croissante. Des débats politiques, des ateliers techniques et d’autres espaces interactifs sont organisés pour échanger et débattre sur le développement économique local comme base à des territoires intégrés et cohésifs et à des sociétés inclusives, résilientes et pacifiques. 

Compte tenu de l’engagement et l’implication inconditionnels de l’ORU Fogar, qui a contribué au processus du forum depuis sa conception, nous ne doutons pas de pouvoir continuer à compter sur le fort engagement de l’ORU Fogar et de tous ses membres pour faire avancer le débat et faire entendre la voix des gouvernements régionaux dans l’arène politique globale. S’appuyant sur l’élan des principales conférences tenues en 2016, qui ont reconnu le rôle que les gouvernements locaux et régionaux sont prêts à jouer dans la réalisation du développement durable, le processus du Forum Mondial de Développement Économique Local vise à offrir une opportunité unique d’inspirer, structurer et montrer l’action des gouvernements infra-étatiques dans le domaine du développement économique local, contribuant ainsi à faire du développement durable une réalité pour tous les territoires et tous les citoyens.    


Johannes Krassnitzer

Coordinateur du programme ART du PNUD


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020