Processus des Autonomies et la Décentralisation en Bolivie: Autonomies Départementales et Autonomie Régionale du Chaco

La Constitution Politique de l’État Plurinational de la Bolivie établit un changement fondamental dans la structure et l’organisation territoriale étatique, puisque la mise en place du régime autonomique avec ces caractéristiques,  implique non seulement une réponse aux demandes historiques, mais aussi un défi pour l’amélioration permanente de la qualité des biens et services fournis à travers le niveau central de l’État et les gouvernements autonomes. 

Sans aucun doute, les autonomies départementales, en tant qu’un des types d’autonomie du complexe maillage territorial étatique bolivien, se constituent en un bastion très important pour la croissance économique et la justice sociale dans le pays, puisque tel que la réglementation est établie, leur fonction générale est de soutenir le développement économique, productif et social dans leurs juridictions respectives. 

Par ailleurs, les défis de la mise en place des autonomies départementales doivent être analysés sous divers angles, puisque l’un des défis centraux est de générer une nouvelle structure institutionnelle propre, qui s’éloigne du modèle de décentralisation administrative conçue et crée au siècle dernier.  

Analyser la séparation des organismes dans les Gouvernements Autonomes Départementales à l’issue de l’exercice des fonctions étatiques d’un point de vue infra-étatique, le rôle des accords et conventions intergouvernementales dans l’exercice coordonné des compétences; l’investissement public de ces gouvernements infra-étatiques, lié à la répartition des compétences, lié à la répartition des compétences,  à la lumière des transformations et des avancées des autonomies départementales et, notamment, la construction théorique de l’autonomie à partir du processus de changement, sont des éléments essentiels pour la mise en œuvre du régime autonomique.

D’autre part, et de façon complémentaire, l’Autonomie Régionale du Chaco tarijeño est un processus d’innovation en Bolivie et en Amérique Latine, celui-ci s’effectuant par la volonté citoyenne d’une région composée de deux ou plus municipalités pour optimiser la planification et la gestion de son propre développement.  Sans dissoudre ni rompre l’unité territoriale du département de Tarija, dans ce cas particulier, des autorités sont choisies portant délégation de compétences de l’autonomie départementale avec l’exercice de pouvoirs normatifs-administratifs, de contrôle des finances, règlementaires et exécutives. 

Le 20 novembre dernier, le Statut de l’Autonomie Régionale du Chaco a été approuvé ad referendum et consultation avec plus de 73% des votes. Ceci permet de perfectionner et consolider ce processus autonomique régional. Pourtant, il faut rappeler que l’autonomie du Chaco commence, de façon formelle et constitutionnelle, il y a 7 ans avec le referendum et la consultation d’accès à l’Autonomie Régionale, la conformation et l’élection de l’Assemblée Régionale, le transfert de redevances et la délégation de compétences du Gouvernement Autonome Départemental de Tarija, parmi d’autres.

La constitution du premier Gouvernement Autonome Régional et la tant attendue  concrétisation des revendications légitimes et aspirations du Chaco tarijeño, dans la construction progressive de l’autonomie, avec le soutien unanime de ses autorités. 

L’autonomie régionale sera appliquée complètement à partir de la conformation et la mise en opération de son organe Exécutif et l’exercice du pouvoir normatif administratif de l’Assemblée Régionale, selon les caractéristiques fixées par le Statut Autonomique. 

Ce jalon politique mets l’accent sur son Organe Exécutif, puisque l’Assemblée Régionale ne doit qu’adapter son Règlement Interne et initier les processus de développement normatif-administratif, dont les instruments et la portée sont décrits dans le Statut. La configuration de l’Organe Exécutif a pour but de réaliser un processus de transition institutionnelle permettant l’exercice de l’autonomie pour l’administration des ressources économiques, l’exercice de sus pouvoirs Exécutif et Règlementaire, dans la limite de sa juridiction, et compétences transférées, en mettant en œuvre son Statut de façon progressive. 

Le dessin institutionnel et le développement normatif sont essentiels pour ce processus. La base de cette action est fondée sur un chronogramme normatif permettant d’étayer l’agenda de l’Assemblée, La base de cette action est dans un chronogramme normatif permettant d’étayer l’agenda de l’Assemblée, en vue de l’exercice des compétences transférées et la conformation de l’Organe Exécutif, ses dépendances et leur fonctionnement. 

L’Autonomie Régionale du Chaco, en plein accomplissement, se construit jour après jour sur les idéaux d’unité et démocratie.

 

Hugo Siles Núñez del Prado

Vice-Ministre des Autonomies. État Plurinational de la Bolivie

 

Contenu associé:

Le Gran Chaco approuve son Statut d’Autonomie Régionale. Article publié par ORU Fogar, 01/12/2016 


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020