Philippe Richert, nouveau président de l'ARF

L'Association des Régions de France (ARF) a choisi le 26 janvier un nouveau président. L'Assemblée Générale a élu Philippe Richert à l'unanimité, le président de la nouvelle région de l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine depuis le 4 Janvier. Le changement de présidence a eu lieu après les élections régionales tenues en décembre dernier en vertu de la Nouvelle Organisation Territoriale de la République, qui a conduit à une réduction du nombre de régions du territoire français de 22 à 13. 

La réforme territoriale – loi NOTRe-  a entraîné une redistribution pas seulement des administrations des régions métropolitaines et des régions d'outre-mer, mais aussi de la structure de l'ARF, compte tenu qu’elle réunit les dirigeants des conseils régionaux du pays. Ainsi, les 18 présidents élus se sont réunis pour la première fois le 26 janvier afin de voter les nouveaux statuts de l'ARF et d'élire un nouveau représentant.

Dirigée par Philippe Richert, la nouvelle présidence se caractérise par l'effort de promouvoir une réforme de l'Association et de faire pression sur le gouvernement central en faveur de la décentralisation. La loi NOTRe soulève un important transfert de pouvoirs aux régions en matière de développement économique, l'aménagement du territoire, la formation professionnelle, l'emploi et le transport, mais Richert a l'intention d'aller au-delà et de mettre en place le transfert. Sous l'objectif de «redéfinir la relation entre l'Etat et les régions", il a réclamé un dialogue plus large et plus équilibré afin d’obtenir une plus grande autonomie pour les gouvernements intermédiaires.

Par conséquent, la première action du nouveau président a été d’assister à une réunion de travail gouvernement-régions avec le Premier ministre, Manuel Valls, sur la gestion de l'emploi et de la formation le 2 février. La position de l'ARF était claire : « La réforme territoriale place les régions au centre de politiques de l'emploi, l’éducation, la formation et le soutien aux PME et aux ETI (Entreprises de taille intermédiaire). L'Etat doit, à cet égard, forger une relation entre égaux avec les régions ». La réunion a abouti à un accord sur un plan commun de mobilisation qui sera lancé avant mars. En outre, les dirigeants ont convenu que les régions françaises vont conduire le plan de l'emploi « 500 000 formations » récemment annoncé par le Président de la République, François Hollande. 

 

Images: © Hugues-Marie Duclos/ARF

 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2021