Bilan positif de la décentralisation au Kenya dans la II Devolution Conference

ORU a participé dans la II Devolution Conference, la réunion nationale des 47 comtés du Kenya, dans laquelle on a abordé la situation actuelle du processus constitutionnel de décentralisation, Devolution, initié au Kenya en 2013. La conférence, organisé par le Conseil de Gouverneurs du Kenya, s’est tenu au comté  de Kisumu du 21 au 23 avril de 2015.

Carles Llorens, secrétaire général de l’ORU, est intervenu dans une des séances où il s’est félicité du processus kenyan de Devolution, qu’il a qualifié de “nouvelle gouvernance appelée à être un point de référence comme processus d’institutionnalisation décentralisée.” Le secrétaire général a tendu la main de l’ORU à tous les agents du processus et s’est montré disposé à partager l’expérience d’autres régions du monde dans des processus semblables. Llorens a signalé que « bien que vous devez construire votre propre modèle de décentralisation, les exemples et les solutions de plusieurs régions du monde pourront certainement vous être utiles ».  

Vídeos youtube

Pendant les trois journées de la réunion, les gouverneurs kenyans ont tiré un bilan positif des accomplissements obtenus grâce à la Devolution, tout en faisant une évaluation des défis qui demeurent.  Outre les interventions des gouverneurs, cet événement a vu la participation de plus de 5 000 personnes -  « tous les acteurs de la décentralisation »,  d’après Anne Waiguru, Secrétaire d’État du Ministère de Dévolution et la Planification.

L’inauguration de la Conference  a compté sur la présence du président du pays, Uruhu Kenyatta, qui a affirmé que “la Devolution est au centre de la transformation nationale” et  “est la principale innovation économique et socio-politique de notre Constitution”. Finalement, le président a souligné que, dans le processus de Devolution, le 43% des ressources nationales ont déjà été alloués aux comtés.  

De son coté, Isaac Ruto, président du Conseil de Gouverneurs et gouverneur du Comté de  Bomet, a revendiqué l’importance que toutes les parties participent au processus avec la même emphase et une plus grande coordination entre le gouvernement national et les différents comtés. Ruto a exprimé l’engagement des gouverneurs pour surmonter les obstacles du processus de Devolution.

Au cours des trois jours, les critiques au processus et aux politiques de certains gouverneurs n’ont pas manqué. Pourtant, tant le gouvernement national que les comtés ont mis en évidence le succès du processus. Dans une période très courte, on a obtenu des résultats tangibles très importants comme la construction de routes, d’hôpitaux et le développement du secteur agricole. Pourtant, en ce qui concerne ce dernier point, Nderitu Gachagua, président du Comité de l’Agriculture du Conseil de Gouverneurs, a dénoncé le manque d’une vraie politique favorable à l’agriculture par le gouvernement national.

Avec l’attentat de l’Université de Garissa très présent à l’esprit de tous, les gouverneurs ont réclamé un rôle plus clair dans le domaine de la sécurité. À cet égard, la conférence s’est clôturée avec l’approbation d’un document avec 31 points “pour continuer à progresser ».

Le Conseil de Gouverneurs du Kenya a participé au Sommet Mondial de l’ORU de septembre 2014 à Cartagena de Indias, Colombie, où ils ont soumis sa pétition d’adhésion à l’organisation.   

 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2022