La Préfecture de l’Azuay débat sur la politique territoriale

En collaboration avec l’Université de Cuenca, le réseau de régions pour la durabilité nrg4SD et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Equateur, les 8 et 9 de avril 2015 s’est tenu en Azuay (Equateur) le séminaire atelier “Construyendo territorios autónomos y sostenibles, realidades, posibilidades y retos” (Construisant territoires autonomes durables, réalités, possibilités et défis). L’atelier visait à motiver les collectivités de l’Azuay pour qu’elles contribuent, sous différentes angles,  à la création d’un système politique démocratique territorial où différents acteurs  puissent débattre sur la façon de concrétiser ce type de territoires. 

Cette initiative entreprise par la Préfecture de l’Azuay qui, dans un contexte de démocratie radicale, juge indispensable la volonté politique et sociale de plusieurs secteurs -académie, acteurs sociaux, agences de développement, etc. – pour contribuer à enrichir le système du gouvernement provincial. Ainsi, la Préfecture favorise l’appropriation des gens de son territoire afin de promouvoir la coresponsabilité, de gagner de l’autonomie dans le contrôle des décisions face au destin de son gouvernement et l’usage responsable des ressources. Tout cela dans le cadre d’un programme politique qui met l’accent sur les zones rurales, où les actions stratégiques sont réalisées dans le but de soutenir la vie par la protection des biens publics comme les sources d’eau, les forêts, la souveraineté alimentaire, etc.

Le séminaire partait de cinq questions servant de base au débat: Quelle est la relation entre l’autonomie, la diversité et le territoire? Quels biens collectifs faudrait-il protéger pour assurer la durabilité sur le territoire? Est-ce qu’un modèle d’Economie Solidaire permettant la durabilité sur les territoires est possible? Comment peut-on promouvoir la gestion sociale pour donner de l’élan durable aux territoires autonomes? Comment peut-on se co-responsabiliser de façon collective pour la durabilité de nos territoires?

Pour conduire le débat, on a identifié des experts nationaux et internationaux, académiciens et dirigeants sociaux du développement rural. La méthodologie appliquée a été participative, en alternant entre des intrants théoriques et des expériences réelles Au moyen de tables de travail, les participants ont élaboré des propositions pour progresser vers des territoires autonomes décentralisés. Actuellement ces propositions sont systématisées et la phase suivante consiste à traduire ces intrants en indicateurs pour la planification du Gouvernement Provincial de l’Azuay. Les intrants  restent à la disposition des autres gouvernements infra-étatiques afin qu’ils puissent nourrir leurs actions.

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2022