Plan Rio sans pauvreté extreme

 
 
 
RÉGION:  Sud-Est, Brésil
ADMINISTRATION:  Gouvernement de l’État de Rio de Janeiro
POPULATION:  16.399.000
DATE DE DÉBUT DE LA PRATIQUE:  6 avril 2011
DATE DE FINALISATION: En cours
TYPE DE PRATIQUE:  Groupe
BÉNÉFICIAIRES:  Citoyens défavorisés de Rio de Janeiro
WEB PAGE: http://www.rj.gov.br/web/seasdh

Pratique soumise au I Prix de Bonnes Pratiques Régionales de l’ORU par l’État de Rio de Janeiro (Brésil), le 15 mars de 2016, avec numéro d’enregistrement n. 5 et un score total de 485 points.

 
 
 

La pratique concerne la gestion du Plan “Rio sans pauvreté extrême”, qui est divisé en trois objectifs spécifiques: le premier, augmenter le revenu des familles vivant dans l’extrême pauvreté grâce à virements monétaires conçus par le “Programa Renda Melhor”; le deuxième, améliorer les habilités académiques et augmenter le taux d’obtention de diplômes de baccalauréat parmi les jeunes les plus défavorisés, grâce au dépôt de fonds sur le compte des bénéficiaires du “Programa Renda Melhor Jovem” qui ont obtenu leur baccalauréat; et finalement, élargir l’inclusion sociale et économique des plus pauvres, en répondant à leurs besoins avec les opportunités existantes. Le plan adresse plusieurs sujets d’une grande importance:
1. Améliorer l’orientation du programme et des critères et stratégies d’éligibilité.
2. Renforcer l’intégration fédérale et promouvoir une meilleure coordination intersectorielle et entre les différentes agences fédérales, spécialement avec le gouvernement et les ONG en matière de santé, éducation, travail, science et technologie.

3. Développer des outils technologiques comme instrument de gouvernance du Plan, pour contribuer à l’analyse du groupe cible, à la provision de support technique pour les agents des municipalités, au renforcement des “actions de recherche active”, dans le but d’inclure les familles pauvres dans le “Cadastro Único”, et à l’amélioration des actions d’inclusion productive.
4. Évaluer l’impact des actions et programmes mis en œuvre.
5. Égaler la capacité technique des municipalités. Le Plan est fondé sur l’approche théorique d’Amartya Sen, selon lequel la mesure de la qualité de vie de la population exige l’utilisation d’indicateurs indirects, puisque la pauvreté extrême ne concerne uniquement l’insuffisance de revenu.
Le Plan est également fondé sur la Théorie du Revenu Permanent, selon laquelle la vraie richesse des individus est déterminée par les ressources physiques et humaines qu’ils possèdent, et pas autant par leurs revenus disponibles.

 
 
 

Plus d’information

Site web du programme Renda Melhor: www.prm.rj.gov.br

Guia da Gestão Municipal do Programa Renda Melhor: http://www.prm.rj.gov.br//arquivos/public/2Guia_Renda_Melhor.pdf

Site web du programme Renda Melhor Jovem: http://www.rendamelhorjovem.rj.gov.br/index.php/rmjovem/

 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2020