Conversation positive

 

A la suite du déclenchement de l’alerte mondiale, Abdessamad Sekkal, en tant que président de l’ORU-Fogar, a lancé un appel au monde régional et en particulier aux membres de l’ORU-Fogar à mettre en place un grand débat sur le rôle des régions dans le futur de la gouvernance. La pandémie de la COVID-19, en tant que problème de santé publique a permis de renouveler le rôle de l’administration publique. Dans tous les territoires, l’Etat central a pris le contrôle à la suite de l’alerte mondiale. Dans certains cas, ce contrôle s’est fait en coopération étroite des gouvernements locaux et régionaux. Cependant dans d’autres cas, la pandémie a favorisé la recentralisation des Etats, phénomène latent précédant l’arrivée de la COVID-19. Néanmoins, partout dans le monde les régions ont joué un rôle clé d’au moins deux manières différentes : dans la diffusion des recommandations pour lutter contre la pandémie et dans l’assistance aux populations les plus vulnérables. Personne n’a pu se passer des régions. Ainsi cette crise a souligné certains faits importants. Le monde du XXIe siècle est un monde incroyablement complexe et dans ce monde complexe il n’y a pas de place pour le centralisme. L’architecture de la nouvelle gouvernance est en cours d'élaboration et l’ORU-Fogar doit être l'espace dans lequel les régions formulent leurs propositions. En tant que gouvernements à dimension humaine, nous devons travailler à la coordination de nos actions avec celles des gouvernements locaux et centraux et nous devons trouver comment prendre part à la dynamique mondiale. 

L’initiative « Conversation Positive » se veut comme un premier apport au débat. A l’heure où les rencontres et les réunions physiques sont encore difficiles, l’ORU-Fogar lance un format virtuel qui devrait permettre un dialogue fluide et ouvert sur l'avenir d'une gouvernance dans laquelle les régions comptent. Cette expérience a débuté avec une conversation entre Abdessamad Sekkal, président de l’ORU-Fogar et président d’une région au Maroc, un pays dont le processus de décentralisation avance à grands pas et Thierry Cornillet, président fondateur de l’AIRF, un régionaliste convaincu qui a été député européen et membre de l’Assemblée Nationale française. Après cette première conversation, l’initiative va se poursuivre avec d’autres conversations avec les leaders de l’ORU-Fogar venant des quatre coins du monde. 

Chacune des conversations sera présentée dans une des langues officielles de l’ORU-Fogar : l’espagnol, le français ou l’anglais. Elles seront retransmises en direct sur la chaîne YouTube de l’ORU-Fogar. Elles seront par la suite consultables sur notre page YouTube. 


Prochain conversation

 

 


Calendrier

 

 

 

 


Actualités

 

Des « Conversations positives » afin de traiter de la gouvernance post-COVID-19 - Oru Fogar (regionsunies-fogar.org)

Selon les présidents régionaux du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, la décentralisation est essentielle - Oru Fogar (regionsunies-fogar.org)

Conversations pour repenser le principe de subsidiarité - Oru Fogar (regionsunies-fogar.org)

 


Vidéos YouTube

 

 

 

 


© All rights reserved ORU. Barcelona 2021